Maurizio Gucci passera de son cerceuil à la salle noire! Paramount le veut, Ridley Scott a été appelé ... on attend plus que Ridley Scott le fasse



BUZZ CINÉMATOGRAPHIQUE


Ridley Scott sera bienôt sur un nouveau projet s'il accepte la proposition de Paramount, le buzz a suivi de suite. Après le film Coco avant Chanel, après l'annonce du biopic sur Vivienne Westwood dont je vous ai brièvement parlé (le rôle de la créatrice serait apparemment tenu par Kate Winslet), après la parodique Miranda Priestly portrait de la célèbre Anna Wintour, voilà annoncé un film sur la dynastie Gucci.

En effet, dans les 90's les tabloïds s'affolent, les journaux ne parlent que de ça, et les langues déblatèrent dans tout les sens : Patrizia Reggiani, condamnée à 29 ans de prison pour avoir été à l'origine du meurtre de son ex-mari, Maurizio Gucci, retrouvé assassiné par trois balles dans la nuque en 1995. De quoi faire trembler le monde de la mode et l'Italie. Avant ça Paolo Gucci avait pensé à dénoncer son père Aldo pour fraudes fiscales.

On imagine les histoires des gangsters des 30's après la Grande Dépression, Wayfarers noires et Burberry trench-coat, un vieux mégot collé au bec, une mallette Louis Vuitton remplit d'argent sales, mais l'époque prône plus le luxe à l'excès, les paillettes, les mannequins SupraWomen, les lignes de coke et les Magnum Champagne.



Quand la Mode rencontre les histoires sanglantes italiennes, on dit oui et on savoure ce machiavélisme sordide, cette avidité du pouvoir, cette perte de raison par vénalité, la descente en enfer d'une Veuve Noire diabolique, et ces trahisons familiales dont on se délecte avec sadisme et satisfaction. Une histoire sordide de jalousie, dépossession, et meurtre sanguinaires, ou comment le meurtre d'Agamemnon par sa femme Clytemnestre dans l'Agamemnon d'Echyle revient au goût du jour.


On pense à Angelina Jolie pour le rôle de l'ex-femme bafouée, cruelle et orgueilleuse, et à Leonardo Di Caprio dans le rôle du petit-fils du fondateur de la Maison Gucci assassiné par les complices de son ex-femme. Le scénario serait apparemment écrit par Andrea Berloff, auteur du scénario de World Trade Center.

A ce sujet je vous conseille le roman de Gerald Mc Knight : Gucci, a house divided, ou la vie mouvementé de la famille Gucci. Encore mieux que Dirty Sexy Money, bien plus sombre que les petites tyranies de B., S. & Little J. dans Gossip Girl, de quoi vous faire passez de bonnes nuits blanches pour ses prochains jours.