Tout pour une Inès de la Fressange ... La Parisienne 2009



Elle commence le mannequinat à 17 ans, et se fait découvrir par le photographe Oliviero Toscani dans Elle, et devient la première super Top en étant l'égérie de Karl Lagerfeld pour Chanel. Depuis ce jour elle représente l'idéale de l'élégance française, elle servit de modèle pour le buste de Marianne, publie en 2002 son autobiographie avec la journaliste Marianne Mairesse (de chez Marie-Claire) et devient la DA puis la PDG de la marque de haute-couture Roger Vivier. Il est bien normal qu'en octobre dernier les internautes l'élisent Parisienne de l'année 2009. Dans le Figaro, elle nous livre quelques unes de ses habitudes dans la capitale.
Son shopping chez Isabelle Marant « J'ai l'impression que c'est exactement comme ça que s'habillent les Parisiennes. Des vêtements de qualité, sans logo, pas forcément hors de prix, aussi confortables qu'un jean. Ne pas forcément avoir l'air riche est un truc typique de la Parisienne, qui n'aura jamais rien de l'Américaine de Miami ou de la Milanaise. », ses verres au Café de Flore «Là, je manque cruellement d'originalité. Mais ce lieu symbolise tant de paradoxes parisiens : on y va pour être tranquille et on y reconnaît 50 personnes, l'endroit n'est pas show off mais on y va pour être vu. », ses petit déjeuné au Café Charlot et ses chocolats chez Ladurée, ses sacs à mains chez YSL ou Lollipops, ses Louboutin et Pierre Hardy. De bonnes lignes directives pour vous chères It Girls pour obtenir la première place de ce classement dans peut-être 20 ans.