Alexis Mabille Men Fashion Show Spring/Summer 2011








Comment vous dire qu'aujourd'hui, ou du moins ce matin, a été un moment très enrichissant de ma semaine. Hier dans l'après-midi je fus finalement convié au défilé Alexis Mabille qui se déroulait aujourd'hui à 10H et demi du matin. Après une soirée chez le coiffeur et à choisir ce que j'allais me mettre sur le dos pour cette belle matinée (au passage super salon de coiffure devant lequel je passais très souvent sans jamais y rentrer, je n'ai pas été déçu du détour) tout était prêt.

Grève des métros parisiens, oui merci RATP c'était vraiment le bon jour pour ça, avec mon sens innée pour la ponctualité il fallait d'autant plus qu'on m'enfonce dans mes plus mauvaises habitudes, avec une bonne excuse cette fois ci. Mais finalement je suis arrivé à temps, oui je pense qu'il ne devait avoir que deux trois métros en grève parce que finalement aucun problème. Petit café en terrasse le temps de profiter un moment du faubourg St Honoré, les premières personnes lookées commencent à se réunirent vers l'Oratoire du Louvre. Que le Show commence. En fait il a fallu attendre un moment pour que le vrai show ne commence, mais comme dans tout ce type d'évènements dans le monde de la mode on peut dire que pour un défilé on en compte deux. Pendant un demi-heure c'est le défilé des invités, on les voit déambuler de chaises en chaises le temps de trouver leurs noms (pour le premier rang) et au autres d'accéder à leurs chaises désignées. L'endroit était magnifique, épurée de toute frivolité, solennelle, les chaises tournées face à la nef, un rideau blanc encadrant l'entrée pour les mannequins, trois immenses lustres éclairés la salle, de beaux vitraux faisait passer les rayons matinaux du soleil. Une merveille. Assise à sa place au premier rang, Suzy Menkes pianotait déjà sur son ordinateur portable avant même que la plus part des invités ne soient entrés, en face Geraldine Dormoy venait de trouver sa place et à l'arrière ne serait-ce pas James Bort en train de prendre des photos, dans les rangs en face de moi Angelo Flaccavento ..... et à quelques sièges de Geraldine, c'est moi où c'était bien Emmanuel Moire?

Le défilé finit par commencer, des vêtements tout simplement sublimes, des mannequins dans un esprit très champêtre, de la paille et des petites fleurs dans des cheveux longs, des marguerites sur les vêtements, des combi-shorts, des mini shorts en cuir, des spartiates, des papillons de papier accrochés aux costumes, ou des costumes aux découpes zippés, des hauts aux manches détachables, des accumulations de bracelets grigri, beaucoup de paillettes .... bref l'élégance à la Alexis Mabille redéfinie de plus en plus le style du Français.

Et comme petit bonus à la sortie, les street styler dans la vague des Face Hunter et Garance Doré se postaient aux portes de l'Oratoire pour prendre en photo le style des invités. Ainsi prochainement un portrait de moi sur le blog SoDandy .... hâte de voir ça.