John Galliano mis en garde à vue et suspendu de ses fonctions chez Dior quelques jours avant le début de la Fashion Week



Ce fut la bad news qui marquera le weekend dans le monde de la mode. Alors que tout le monde est en train : soit de faire des nuits blanches pour préparer un défilé, soit trépigner d'impatience pour pouvoir y assister, soit encore sur le point de se faire un planning de super tenues pour gâter les street stylers, tous on entendu parler à la radio, à la télé ou vu sur le net que John Galliano avait été arrêté et mise en garde à vue pour  coup et blessures et insultes antisémites. En effet tout s'est passé assez vite, devant le café La Perle dans le Marais (bar que John Galliano a énormément médiatisé quand il s'est installé à Paris), le créateur était dans la rue, un gros fichu sur le crâne et se faisait tirer les cheveux par d'autres personnes au moment où les clients du bar commencèrent à sortir pour voir ce qu'il se passait.  En fait, en état d'ivresse vraiment importante il avait commencé à insulter un couple qui se trouvait en terrasse.  Cela à fait le tour du web et des médias  pendant la nuit. Alors qu'LVMH n'a pas bougé le petit doigt au sujet des propos  ouvertement racistes de Guerlain, la grande maison de couture Dior n'a pas eu envie de trop se mouiller et a annoncé que John Galliano sera suspendu de ses fonctions jusqu'à nouvel ordre .... à la veille de la Fashion Week tout ça devient très critique. Des rumeurs ont couru dans la capitale disant que Dior voulait depuis déjà un bon moment se séparer du créateur, voilà une occasion rêvée pour la direction ... mais quelle mauvaise passe pour ce créateur si talentueux. John Galliano créera tout de même la robe de mariée de Kate Moss, mais la suite de sa carrière chez Dior risque fort d'être compromise, tout comme ses chances dans d'autres maisons.

Quoi qu'il en soit John Galliano porte plainte pour diffamation ..... Malheureusement The Sun vient de poster une vidéo prise du téléphone d'une des personnes à la terrasse du restaurant, cette vidéo date de décembre, aucun magazine français n'avaient accepter de la publier, mais le tabloid anglais s'en est chargé .... et là on ne peut plus avoir de doute .... ce n'est donc pas la premier fois que le créateur dérape sur ce genre de sujet.