FATIMA LOPES FALL WINTER 2011 / 2012


Mardi 1 mars 2011 : Premier jour de la Fashion Week du Prêt-à-porter Féminin 2011-2012


A peine le réveil avait sonné, non! Le réveil n'avait même pas sonné, les yeux grands ouverts, je voyais déjà le ciel bleu au dessus des immeubles d'en face au coin de la fenêtre. Un bon début de journée qui commence .... enfin .... à peine sorti de la salle de bain le ciel était déjà gris. Non mais c'est quoi cette histoire! Quoi qu'il en soit cela ne m'empêcha pas de faire rentrer le soleil dans les yeux de tout les passants, grâce aux trésors de mon armoire. Un pantalon orange, un Tshirt bleu électrique et une petite veste grise (oui parce que bon hein le color block ok, mais pas un remake de bozo le clown), une vraie tenue de Printemps/Été 2011 j'avoue, mais bon hein l'hiver y'en a marre. Oui l'hiver y'en a marre! Marre du ciel gris, marre du froid, des gerçures, des gros manteaux, et des couleurs sombres. Peut-être qu'en revêtant nos habits de lumière le soleil et les beaux jours seront appelés un peu plus tôt à nous rejoindre. Enfin prêt, j'ouvre ma boite aux lettres et plein de nouvelles invitations aux défilés me sont tombées dans les mains. Cette journée s'annonce très bonne, si si j'vous jure. 


Arrivé devant le Salon des Miroirs, au 13 passage Jouffroy, dans le 9ème, déjà la foule est en train de rentrer au compte goutte dans la salle. Enfin installé et là! De quoi parle les gens autour de moi? John Galliano bien sûr! Aujourd'hui Natalie Portman déclarait ne plus vouloir avoir à faire avec le créateur qu'elle trouve abominable et dont les propos sont inadmissibles. Alors forcément si Natalie Portman parle, tout le petit milieu de la mode écoute et répète plus vite que son ombre. Mais les discussions se sont très vite interrompus quand une quinzaine de photographes se sont rués vers une femme du premier rang. Mais qui est cette femme? Et là nouvelle grande discussion car les photographes avaient l'air de l'adorer et tous le monde autour de ne pas savoir qui elle était. J'avoue j'en fais parti. Aucune idée de qui pouvait être cette femme .... Sinon pendant que cette femme se faisait mitrailler par les photographes, une caméra venait de s'allumer sur une autre personnalité du front row : Satya Oblet. Alors pour tout vous dire je ne l'avais pas du tout reconnu ... j'avais juste remarqué ses cheveux peroxydé qui m'avaient donné des nausées affreuses (il me faisait penser à un gars à la Sorbonne qui chaque jour s'efforçait de nous créer et recréer un suicide vestimentaire dans toute son excellence des pieds ... aux cheveux ... paille les cheveux oui oui paille pisseuse). A part ça le défilé était magnifique, autour de lumière très girly (rose la salle, un bonbon géant à la Beatsy Johnson SS 11), le noir et blanc étaient mis à l'honneur, sur des robes très graphiques, aux motifs géométriques, aux épaulettes tombantes et stridées, la fourrure aussi épaisse qu'une armure de séduction, et la dentelle coulante sur la silhouette telle une crème d'érotisme. Certes beaucoup moins de travail sur le style qu'en été, beaucoup moins de folie, beaucoup moins de frivolité, mais beaucoup plus de structures. Et quelqu'un m'a obligé à me poser cette question : quand je disais préférer les collections d'été, il me répondait l'inverse, quand je lui disait préférer les couleurs vives, le style des collections d'été, il répliquait alors que le travail, le modélisme dans les collections d'hiver est beaucoup plus poussé, que quand un vêtement a du style mais une construction très maladroite alors cela ne fonctionne pas, alors qu'un vêtement très bien construit mais sans trop de style peut très vite marcher .... Pour Fatima Lopes je me suis alors demandé ce qui comptais le plus, qu'est ce qui me faisait préférer les couleurs flashy, et les structures vestimentaires loufoques au modélisme parfait d'une collection hivernale noire et blanche .... et finalement je me suis rappelé des derniers jours du mois d'aout où j'attendais avec impatience que l'hiver arrive pour que je puisse mettre veste en fourrure comme Gainsbourg dans le biopic, bombardier et autres longs manteaux, ou canadienne. En fait la dépression saisonnière a eu raison de moi, l'hiver devient dur à vivre  quand les feuilles rouges orangées envahissent les arbres des grandes avenues parisiennes mais il est insupportable tant il est interminable face aux portes du Printemps. Rappelez moi cet été de regarder à nouveau les défilés de mars 2011, je suis sûr que je vous en ferais des éloges bien plus prononcés. Pour faire court, après cette longue tirade (bien plus longue que l'hiver 2010/11) le show de Fatima Lopes a été très intéressant et ce fut d'ailleurs une des premières fois que j'ai apprécié les motifs très géométriques! Miracle! Tout peut arriver.





Toutes les photos sur la page


UPDATE : C'était en fait l'actrice DANY VERISSIMO qui se faisait mitrailler par les photographes avant le début du défilé. Elle avait notamment un des rôles principaux du film Banlieue 13, film produit par Luc Besson. J'aurais vraiment jamais cru parler de Banlieue 13 sur ce blog .... et pourtant, tout arrive =)