Nadia Plesner contre Louis Vuitton, l'artiste engagée contre une multinationale




Depuis plus d'un an Louis Vuitton soutient l'association SOS Village d'Enfants, de leur collaboration on a notamment vu naitre le 27 avril une nouvelle salle de jeu dans un des villages. Le président de Louis Vuitton a déclaré qu'il souhaitait soutenir le développement et la créativité des enfants. Une chose très honorable pour une grande multinationale qui brasse des milliards de dollars par année. Est-ce pour cela que la maison de luxe fait tout pour faire taire les artistes controversés comme Nadia Plesner? Il est vrai que cette artiste militante a la dent dure contre les grandes marques de luxe, elle est notamment choquée de l'argent que ces dernières peuvent gagner grâce à des sacs et de beaux vêtements, choquée par les médias, la presse qui vouent un culte pour des personnalités superficielles et sans aucune humanité, alors qu'à quelques milliers de kilomètres des enfants meurent chaque jour de faim et de maladies graves. Ses œuvres ont énormément énervées la haute direction de Louis Vuitton déjà en 2008. Mais l'artiste récidive et dans un tableau faisant écho au Guernica de Picasso, elle associe la tragédie du Darfour à des caricatures de célébrités américaines, de politiques aux langues de bois, ainsi qu'à plusieurs grandes marques de luxe, piliers de notre société de consommation. Louis Vuitton de son coté prend cette oeuvre comme une attaque directe, et totalement injustifiée, n'ayant en aucun cas été acteur des tragédies du Darfour. Après un grand procès, l'artiste est alors condamnée à reversser 5.000 euros par jour d'exposition et de presence sur la toile de cette oeuvre à Louis Vuitton et à cesser de présenter cette dernière dans l'Union Européenne. Bien sûr se pose ici le problème de la liberté d'expression et du droit à l'image. Nadia Plesner ne compte pas baisser les bras et laisse donc son tableau en libre accès sur son site internet, et forcément toute la presse en parle aujourd'hui.

Mais Louis Vuitton n'est pas la seule marque présente sur ce tableau, Hermès et Chanel ont aussi leurs sacs posés sur cette toile. Britney Spears, Victoria Beckham et Paris Hilton se sont aussi vu caricaturées. Mais pas de commentaires ou de réactions de leurs parts.

Ce tableau va donc faire parler de lui pendant longtemps je pense, il dresse face à nous l'image très critique de la société actuelle. Après, il est vrai que cette œuvre utilise des raccourcis assez grossiers, et visiblement peu recherchés. On aurait peut être aimer que l'artiste, tant controversée par les grandes marques de luxe depuis déjà 3 ans, soit aller encore plus loin dans l'imagerie du monde actuel.

Mais pendant ce temps, et peut être même afin de ne surtout pas risquer de noircir son image, après la catastrophe de Galliano chez
Christian Dior , Louis Vuitton vient de signer un contrat avec Angelina Jolie, choisie comme égérie de la collection Fall/Winter 2011-12. L'actrice tout aussi connue pour ses lèvres botoxées, que pour ses multiples adoptions et ses dons pour des ONG, fera surement oublier aux yeux de tous le jeune africain squelettique, un sac Audra à la saignée du coude. Un contrat qui coutera environs 10 millions de dollars à la marque de luxe. Les RP  de Louis Vuitton espèreraient ils que l'actrice reverse ses millions à de grandes et médiatiques fondations caritatives?