Anna Wintour, bientôt ses mémoires ...



On la vu il y a quelques jours en train de crier de joie pendant un match de tennis de Federer, toujours derrière ses lunettes de soleil overside, toujours en look griffé comme l'exige son statut de rédactrice en chef d'un grand magazine de mode. On la vu aussi à Paris en tailleur Chanel au côté de Nicolas Sarkozy qui lui remettait la légion d'honneur. Oui je parle d'Anna Wintour, la célèbre rédac'chef du Vogue US.



Alors que chez les créateurs les actualités ne se fait pas prier, la célèbre journaliste elle aussi à droit à ses petites brèves de l'AFP ... mais bien malgré elle.
La première des news est sortie au moment de la semaine de Haute Couture qui se déroulait à Paris, quand le créateur tunisien Azzedine Alaïa, qui n'a pas la langue dans sa poche, a bien égratigné l'image de la prêtresse de la mode dans Virgine Magazine : "Je l'ai déjà dit. Elle sait tenir un business mais elle ne maîtrise pas la mode. Quand je vois comment elle s'habille, je ne crois pas en ses goûts vestimentaires une seule seconde. Et je peux le dire haut et fort ! Elle n'a pas photographié mon travail depuis des années et pourtant, je suis l'un des meilleurs vendeurs aux Etats-Unis. Les Américaines m'aiment et je n'ai pas besoin de son soutien." Quand j'ai vu ça sur internet j'ai vraiment souri car c'est exactement ce que je pense d'Anna Wintour, c'est-à-dire un look de vieille, une appréciation de la mode plus en rapport à des projets marketing qu'au côté artistique de la création, et un avis pas forcément objectif quand il s'agit de mode vu comme elle se trouve liée aux annonceurs de son magazine, et pourtant depuis que le Diable d'habille en Prada tout le monde l'adore, et quand je dis tout le monde, je parle des personnes qui pensent s'y connaitre en mode mais qui ne connaissent Karl Lagerfeld que depuis sa période Chanel&ColaCola, et Anna Wintour depuis Le Diable s'Habille en Prada, ceux qui trouvent Lady Gaga ultra lookée mais qui ne connaissent pas Formichetti, en gros ceux qui pensent réellement que personne ne devinera que leur Speedy Louis Vuitton a été acheté sur un marché espagnol). Alors je n'ai pas souri mais vraiment ri quand j'ai lu ce qu'il disait sur Karl Lagerfeld :"Je n'aime pas sa mode, son esprit et son attitude. C'est trop caricatural. Il n'a jamais touché une paire de ciseaux de sa vie. Cela ne signifie pas qu'il n'est pas talentueux mais il fait partie d'un autre système. Et il a des capacités. Un jour, il fait de la photo, et l'autre, une pub pour Coca-Cola. Je préférerais mourir plutôt que mon visage soit sur des panneaux publicitaires. Nous ne faisons pas le même métier. Et il ne rend pas service aux jeunes stylistes qui vont penser que tout marche comme cela".
Quoi qu'il en soit, les critiques foudroyantes du créateur n'ont pas empêchées Anna Wintour de courir chercher sa décoration, décoration que beaucoup de personnalités de la mode ont pu recevoir ces derniers temps, parmi lesquels Marc Jacobs, Nathalie Rykiel ou Karl Lagerfeld.

Quant à la deuxième des news au sujet de la rédactrice, c'est une rumeur qui est sortie depuis quelques jours dans le Newyork Post : Anna Wintour penserait à écrire ses mémoires .... attention messieurs les éditeurs il est temps de préparer son porte-feuille parce que là ça risque fort d'être LE best seller de l'année, il n'y a qu'à voir les ventes explosives du Diable s'habille en Prada. La rédactrice quand à elle a tout nié, même si apparemment on l'aurait apperçue négocier chez un éditeur newyorkais, et d'après les bruits qui courent elle aurait pris des rendez-vous avec quelques auteurs pour parler de ce projet. Toute cette histoire ne fait pas encore trop couler d'encre mais tout de même, on parle déjà d'une grande porte ouverte vers la sortie des bureaux de Vogue ... mais bon, le même refrain que chaque année quoi ...