Kenzo, Carol Lim & Humberto Leon font leur entrée


Carol Lim & Humberto Leon
En janvier rappelez vous le PDG de Kenzo avait été remplacé, Eric Marechalle faisait son entrée dans la maison de couture et l'on se demandait si Antonio Marras allait garder son poste de directeur artistique car on le sait quand il y a un nouveau patron il y a souvent une nouvelle équipe qui débarque. LVMH vient de nous l'annoncer en début de semaine, c'est officiel, Antonio Marras quitte la maison Kenzo. Ce n'est pas vraiment une surprise, on sait bien que la multinationale est connue pour son jeu de chaise musicale avec ses créateurs. Ainsi donc, soit disant d'un commun accord, le créateur star de Kenzo en poste depuis 8 ans est remplacé par un duo de créateurs américain Humberto Leon et Carol Lim. Les deux nouveaux créateurs ne sont pas des débutants, il y a dix ans ils ont créé Opening Ceremony, une marque de vêtements et boutiques multimarques qui grandit de plus en plus, et dont le public est devenu véritablement addict. Ce n'est pas la seule intégration en externe opérée pour refaire l'équipe de création, on sait qui sont les directeurs artistiques mais il y a aussi une nouvelle personne au poste de directeur de studio, en l'occurrence une directrice, Amélie Gillier, la co-fondatrice de la marque Zadig&Voltaire, créatrice de la marque Lovemilla depuis sa séparation de Thierry Gillier et son départ de leur marque bobo chic.

Amélie Gillier
Ainsi donc le duo a déjà commencé à se mettre au travail au sein de Kenzo, tout en gardant leur activité chez Opening Ceremony. Pour la Fashion Week d'octobre rien de précis n'est encore défini, nous confie Eric Marechalle, leurs travaux pourraient se présenter sous forme de mini-défilé, d'une présentation ou d'un pop-store accueillant des signatures du monde de la musique ou d'autre domaines artistiques. De son côté Humberto Leon livre qu'il ne compte pas repenser le produit Kenzo mais renouer avec la vitalité de Kenzo et Jungle Jap des années 70, embrassant une communauté de pensées et de cultures élargie à celle du monde, dans l'esprit du fondateur japonais."

Autant dire que la maison Kenzo s'offre un gros ravalement de façade ainsi qu'un retour au fondement de son histoire en profondeur.